LA MORT DU ROI

2 Commentaire/sAjoutez votre avis
Compositeur
Lorenzo Pusceddu
Arrangeur
-
niveau
3,5
durée
9'40
formation
HA
Éditeur
Scomegna Edizioni Musicali
format
Partition et parties format de concert
Product Code
ES B1067.22A
ÉCOUTER ET LIRE
Description
Du 21 au 25 avril 1610 eut lieu au Château de Bruzolo (Turin) la rencontre entre une délégation d'Henri IV, roi de France, et Carlo Emanuele I , duc de Savoie, pour stipuler deux traités qui, bien que peu connus, représentèrent la première tentative de création de l'unité nationale italienne. Les Traités prévoyaient une alliance militaire entre les Savoie et les Français comprenant la constitution d'une armée de 28.000 hommes démontés, 2.200 hommes à cheval, 1.400 arquebusiers et 40 canons pour combattre partout les forces militaires espagnoles et en particulier pour la conquête du Duché de Milan (qui était à l'époque sous la domination de l'Espagne) qui passerait ainsi aux mains des Savoie avec la création d'un nouvel état dont Carlo Emanuele I deviendrait le roi. Pour cimenter l'alliance entre la France et les Savoie, le mariage entre Elisabeth (fille d'Henri IV) et le fils aîné de Carlo Emanuele I fut également conclu. Mais le cours de l'histoire fut brusquement modifié par l'assassinat d'Henri IV par Ravaillac le 14 mai 1610 : les deux coups de poignard portés au souverain français désavouèrent en effet de fait tout ce qui était établi dans les Traités de Bruzolo. Ce morceau est divisé en plusieurs sections, chacune faisant référence à des événements liés aux Traités. Il commence par la "Pavane de la Guerre", au caractère rutilant, dans le style de la musique de 1600, à travers des rappels onomatopéiques explicites à la bataille. Après l'effet du vent (qui faisait rage au moment de la rencontre entre les délégations le 21 avril 1610) s'ouvre la section dans laquelle sont exposés les "2 thèmes de la cour" qui, à travers des modulations et des transformations rythmiques, symbolisent les deux délégations à la recherche d'un accord. Dans l'Andante on évoque le fantôme d'une belle et noble dame qui, selon la légende, habitait dans le Château. Cette section est emplie d'une atmosphère de sereine expressivité. L'Allegro (au temps 211) décrit les jours passés entre la stipulation des traités et le meurtre d'Henri IV. Le tout dans une atmosphère emplie d'agitation et chargée de tension où la cellule de deux notes, qui représente les deux coups de poignard portés au Roi, incombe sur le morceau, jusqu'au temps 257 où l'orchestre d'harmonie crie "Le Roi est mort". L'andante suivant fait fonction de "générique de fin" du récit, où le caractère mélancolique et désolé évoque le regret de ce qui aurait pu se passer en 1610 en Italie et dans l'Europe tout entière si les fondements des Traités de Bruzolo s'étaient réalisés. La première exécution du morceau eut lieu le 6 juin 2010 à l'occasion des festivités pour le quatre-centenaire des Traités avec l'exécution de l'Orchestre Philarmonique de Bruzolo dirigé pour l'occasion par le compositeur en personne.
Prix: 153,50 €
Disponibilité immédiate
Commentaires
  • Evocativo Una delle composizioni più belle di Pusceddu. La colonna sonora di un film che non è stato ancora girato. Sin dall’inizio si dimostra molto evocativo, con effetti inusuali che lo percorrono sino alla conclusione. L’andante centrale è pervaso da una di quelle melodie che non si dimenticano, e impreziosito dal suono del clavicembalo. I “titoli di coda” sono struggenti: un finale degno di questo interessantissimo lavoro.
    Blackliszt29 June 2016
  • LA MORT DU ROI Una bella composizione dalla trama avvincente e suggestiva.
    Billy09 September 2017
Ajouter un commentaire

conseillé